«

»

juil 24

Etats Unis : l’usine de fabrication de MOX n’a aucun client

En 1996 et en 2000 , un accord entre les Etats Unis et la Russie au sujet de la réduction du nombre d’ogives nucléaires a abouti plus tard à la création d’une usine de reconversion de plutonium en combustible nucléaire MOX ( Mixed OXide fuel ) .

Détails sur l’accord , ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_r%C3%A9duction_des_armes_strat%C3%A9giques

Détails sur le MOX ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Combustible_MOX

Ce MOX devait être utilisé dans certains réacteurs nucléaires américains .

Pour ce faire , il fallait d’abord construire une usine de fabrication du MOX et puis adapter certains réacteurs devant fonctionner avec ledit combustible . Il semble maintenant que le coût final de ce programme soit supérieur au prix de l’électricité qu’on peut en tirer .

Fin 2008 , le contrat qui liait l’entreprise de production d’électricité Duke Energy et le DOE ( Department Of Energy ) a été rompu . Ce qui a laissé le DOE et son usine de production de MOX sans client puisque Duke Energy était le seul et unique client . La solution évoquée maintenant est que le DOE doive payer Duke Energy pour qu’elle accepte d’utiliser le MOX dans certains réacteurs .

De plus , l’usine de production de MOX qui est située sur la Savannah river , à proximité de Augusta dans l’Etat de Géorgie , était estimée en 2007 à 4,8 milliards de $ , mais elle a vu son coût révisé à la hausse en 2012 à 7,7 milliards de $ .

En avril 2013 la NNSA ( National Nuclear Security Administration ) a publié une nouvelle estimation sur le prix de revient de tous les coûts de l’ensemble du programme : 24,2 milliards de $ . A laquelle il faut ajouter un surcoût provisoire de 3 milliards de $ pour les retards accumulés .

Malgré les coût croissants , le DOE a financé ce programme , année après année .

En 2014 , la nouvelle demande de financement par le budget de l’Etat a été cette fois jugée ‘ inabordable ‘ .  La NNSA étudie une solution alternative pour le devenir du plutonium .

Ce qui est expliqué ici :

http://www.taxpayer.net/library/article/mox-misses-the-mark

 

Voilà une autre version de cette affaire :

http://www.usnews.com/opinion/economic-intelligence/2014/04/02/congress-should-cancel-south-carolinas-mox-facility

<<   After spending more than $4 billion , the Department of Energy reportedly thinks it will cost $25 billion more to finish the project 

right now there is no demand for MOX fuel – literally , there are zero customers lined up . Any future customer would have to invest significantly in facility updates in order to handle fuel … So there is no reason to believe demand will magically appear.   >>

( après avoir dépensé plus de 4 milliards , il est rapporté que le Ministère de l’Energie pense que le coût va augmenter de 25 milliards supplémentaires pour terminer le projet

jusqu’à maintenant , il n’y a aucune demande de combustible MOX – littéralement , il n’y a aucun client – un futur éventuel client doit investir significativement pour adapter ses centrales et pouvoir utiliser ce type de combustible ainsi , il n’y a aucune raison de croire que la demande va apparaitre par magie

 

Effectivement , dans le contexte actuel de manque de rentabilité du nucléaire américain , les producteurs n’ont pas de marge de manœuvre financière .

 

Une association de contribuables a envoyé une requête au Président Obama :

Requête que l’on peut lire ici :

http://www.taxpayer.net/library/article/step-outside-the-mox

et qu’on peut résumer en peu de mots : arrêtez de gaspiller l’argent des contribuables dans cette installation nucléaire  .

 

La filière MOX américaine est donc fortement compromise malgré les milliards de dollars d’argent public déjà dépensés

3 comments

  1. G L

    Production d’électricité et bombes atomiques…

    Les contraintes imposées à la production d’électricité nucléaire par les programmes d’armement ont été évidents dés le début (discours « Atoms for Peace » du général Eisenhower en 1953 aux Nation Unies) mais ils persistent…

    Le programme Megatons to Megawatts a démarré en 1993 et s’est terminé « avec succès » en décembre 2013: 500 tonnes de plutonium militaire russe correspondant à 20.000 têtes nucléaires ont été transformées en 15.000 tonnes de combustible MOX vendus aux USA. Pendant les 20 années du programme 10% de l’électricité produite aux US l’a été en utilisant ce combustible.

    Le MOX n’est pas un combustible de tout repos! Il présente pas mal d’autres inconvénients mais par exemple le refroidissement du MOX usagé prend environ 10 fois plus de temps (50 ans au lieu de 5 à 8 ans). Si l’on voulait enfouir ces combustibles usés, la durée du refroidissement nécessaire serait de 60 à 100 ans. Le stockage définitif est donc prévu en dépôt souterrain profond …et donc laissé aux soins des générations à venir.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_reprocessing#History est un bon résumé de la politique US concernant le plutonium et son retraitement. Il donne une idée des difficultés rencontrées par les gouvernements US successifs et de la désastreuse imbrication de leurs politiques de défense et d’énergie.

    Sans les bombes atomiques il est probable que les centrales nucléaires – à supposer qu’elles existent – seraient très différentes de ce qu’elles sont.

  2. Bobby

    Les Etats-Unis ont une méthode de recyclage bien moins chère pour l’uranium appauvri (qui constitue le MOX pour 93%). Ils les balancent sous forme d’obus sur les pays qui leur résistent.

    Les usines de MOX ne servent donc à retraiter que les 7% de plutonium restants, ça commence à faire cher pour un programme résiduel, pas étonnant qu’ils y renoncent !

  3. Streaming Jav Online Free

    Hey I am so happy I found your site, I really found you by error, while I was researching on Aol for something else, Nonetheless I am here now and would just like to
    say kudos for a marvelous post and a all round enjoyable blog
    (I also love the theme/design), I don’t have time to look over
    it all at the moment but I have saved it and also added in your
    RSS feeds, so when I have time I will be back to read
    a lot more, Please do keep up the superb job.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>