avr 23

Ecosse : presque 50% d’électricité renouvelable

En Ecosse , la production d’électricité renouvelable est encore en 2014 , la première source d’électricité .

Avec une part de 49,5 % , elle est devant l’électricité nucléaire :

http://www.ruralenergynews.co.uk/archives/28468

<< Renewable electricity has been confirmed as Scotland’s largest source of power , as new figures show green generation met the equivalent of almost half (49.5%) of the country’s needs in 2014. >>

( l’électricité renouvelable a été confirmée en tant que première source d’électricité , comme les chiffres le montrent la génération verte a atteint l’équivalent de presque la moitié ( 49,5 % ) des besoins du pays en 2014 )

 

La progression ( 39 % en 2012 ; 46 % en 2013 ; et 49,5 % en 2014 ) montre que l’objectif de 50 % fin 2015 va être largement dépassé :

http://www.gen42.fr/la-politique-energetique-ecossaise/

C’est ce que le gouvernement écossais relate ici :

http://news.scotland.gov.uk/News/Renewable-electricity-ahead-of-schedule-17d3.aspx

<<   Statistics published today by DECC show Scotland has almost met its 50 per cent renewable electricity target a year ahead of schedule.   >>

( Les statistiques publiées par de Département de l’Energie montrent que l’Ecosse atteint presque l’objectif de 50 % d’électricité renouvelable , un an en avance sur le plan )

L’objectif de 100 % est toujours d’actualité :

<< the Scottish Government remains committed to continuing this upward trend  >>

( Le gouvernement Ecossais reste engagé à continuer dans cette tendance haussière )

 

Quant aux réacteurs nucléaires encore en service , ils ne seront pas remplacés , surtout après les divers incidents survenus récemment :

Des fissures constatées dans les réacteurs 3 et 4 de la centrale de Hunterston B :

http://www.gen42.fr/des-craques-dans-une-centrale-ecossaise-dedf/

 

 

Des rejets de tritium radioactif dans la nature , par la centrale nucléaire de Torness , également propriété d’EDF ,  ici :

http://www.powerengineeringint.com/articles/2015/03/leak-at-scottish-nuclear-power-plant.html

<< An investigation has been launched after a radiation leak was discovered at the Torness nuclear power plant in East Lothian , Scotland.   >>

( une enquête a été lancée après qu’un rejet radioactif ait été découvert à la centrale nucléaire de Torness , dans le Lothian Est en Ecosse )

Torness%20nuclear%20power%20plant

Mis à part la production électronucléaire encore active , la croissance de l’électricité renouvelable en Ecosse est proche de celle du Danemark :

http://www.gen42.fr/danemark-proche-de-50-delectricite-renouvelable/

La volonté d’aller beaucoup plus loin est également identique .

avr 16

Danemark : proche de 50% d’électricité renouvelable

Selon les chiffres provisoires de 2014 , l’éolien a fourni 39 % de la consommation d’électricité du pays .

vestas-aerogeneradores-400x372

http://lenergeek.com/2015/01/12/2014-annee-des-records-de-production-eolienne-en-europe/

<<   Les turbines danoises ont en effet permis de fournir 39% de l’électricité consommée au Danemark tout au long de l’année 2014   >>

 

En 2013 cette part était de 33 % :    http://www.gen42.fr/le-danemark-gagne-par-le-solaire/

La croissance de la part de l’éolien entre 2013 et 2014 a donc été significative : de 33 % à 39 % .

 

Pour finir , étant donné les quelques 10 % d’électricité déjà produite par la biomasse et le solaire , la part de production par les énergies renouvelables ( éolien + biomasse + solaire ) devrait atteindre 49 % lorsque les chiffres définitifs 2014 seront publiés ( 39 % d’éolien + 10 % environ pour le reste ) .

L’objectif du Danemark est toujours de produire 70 % de ses besoins en électricité par les renouvelables en 2020 dont 50 % avec l’éolien . Il semble que ce soit bien parti .

 

Le Danemark n’exploite aucune centrale nucléaire .

 

avr 08

Le nucléaire se fait doubler

Selon un document de BCCONSULT ( Bernard Chabot ) , étayé par plusieurs sources d’information , telles l’AIEA , les statistiques de BP , l’IEA ou Eurostat , le nucléaire se fait doubler par les énergies renouvelables dans plusieurs pays et régions .

On peut télécharger ce document ici : http://cf01.erneuerbareenergien.schluetersche.de/files/smfiledata/4/6/5/8/7/3/109NuclearOn2014vsRE.pdf

Tout d’abord , dans le monde , la production d’électricité par le nucléaire régresse alors que celle de l’éolien décolle :

image-189

( cliquer sur le graphique pour l’agrandir , puis retour sur Gen42 )

Si en valeur absolue la production mondiale du nucléaire baisse , elle est également en déclin en pourcentage par rapport à la totalité d’électricité générée :

image-198

Au niveau Européen , la production d’électricité par les renouvelables rejoint le nucléaire ; il s’agit là de toutes les renouvelables , donc y compris la production hydroélectrique ( Total RE ) : image-246

Dans l’Europe des 28 , la France est un cas particulier : presque la moitié de l’électricité nucléaire européenne vient de France .

image-254

L’évolution de la production de l’électricité en Europe est caractérisée par un développement rapide des énergies renouvelables ( hydro et non-hydro ) au détriment des autres moyens :

image-266

 

En fusionnant les chiffres de l’Allemagne , du Royaume Uni , de l’Espagne et de l’Italie , le solaire et l’éolien seuls ( donc sans l’hydroélectricité et la biomasse ) dépassent le nucléaire :  

image-307

En Chine , l’éolien seul dépasse le nucléaire : http://www.gen42.fr/chine-leolien-toujours-devant-le-nucleaire/

Tandis que la totalité de la production d’électricité renouvelable sous toutes ses formes ( total RE ) est très loin devant le nucléaire :

image-313

En Inde , l’éolien seul est passé devant le nucléaire :

image-321

Le cas particulier de la France avec sa production nucléaire surdimensionnée cache à certains de mes concitoyens tout le potentiel des énergies renouvelables que l’on constate maintenant dans plusieurs pays et régions dans le monde :

image-287

Croire que la façon de faire française est la norme est une erreur .

 

mar 27

Costa Rica 100% d’électricité renouvelable

Le Costa Rica qui produisait déjà l’essentiel de son électricité avec l’hydroélectricité suite à la mise en service de plusieurs nouveaux barrages , avait décidé de se lancer dans la production d’énergies renouvelables avec de la biomasse , de l’éolien , de la géothermie et du solaire :

http://www.evwind.com/2015/01/11/costa-rica-producira-toda-su-electricidad-con-energias-renovables/

nouveaux projets éoliens ici :

Costa-Rica-eólica_wind-energy

Manuel Obregon , Président de l’EDF locale ( dont le sigle est ICE ) , prévoyait 93 % d’électricité produite par les énergies renouvelables dès 2015 .

 

Cet objectif est déjà dépassé en ce début d’année :

http://ecowatch.com/2015/03/23/costa-rica-powered-by-renewable-energy/

<<

For the last 82 days , Costa Rica has powered itself using only renewable energy sources .

>>

( durant les 82 derniers jours , le Costa Rica a été alimenté uniquement avec les énergies renouvelables )

 

Donc le pays est alimenté à 100 % avec des énergies renouvelables comme le titrent d’autres publications :

http://reneweconomy.com.au/2015/costa-rica-powered-100-by-renewables-for-first-75-days-of-2015

 

Il n’y a pas de production d’électricité nucléaire nationale .

mar 19

Chine : l’éolien toujours devant le nucléaire

http://www.evwind.es/2015/03/05/wind-power-beats-nuclear-energy-again-in-china/50805

highlights50_ChinaWindNuclear

 

<<

The electricity generated by China’s wind farms in 2014—16 percent more than the year before—could power more than 110 million Chinese homes.

>>

( L’électricité générée par les parcs éoliens chinois en 2014 — 16 % de plus que l’année précédente — pourrait alimenter plus de 110 millions de logements )

 

Le développement du réseau a toujours du mal à suivre l’installation des éoliennes . Ce résultat a été obtenu alors que seules 84 % des éoliennes étaient raccordées au réseau , le potentiel de production est donc encore plus important .

Et ça ne va pas s’arrêter là :

<<     China’s wind power goal is to have 200 gigawatts connected to the grid by 2020 . According to China’s National Energy Administration , the country has some 77 gigawatts of wind capacity now under construction     >>

( L’objectif est d’avoir 200 GW connecté au réseau d’ici 2020 . Selon l’Administration de l’Energie Nationale , le pays possède 77 GW de capacité éolienne actuellement en construction )

 

En 2014 , l’éolien chinois est resté devant le nucléaire comme en 2013 :

http://www.gen42.fr/en-chine-leolien-depasse-le-nucleaire-2/

 

Le solaire a connu lui aussi une belle année .

Tout ceci avec une conséquence : dans l’ensemble , la croissance des énergies renouvelables a fait baisser pour la première fois la production de charbon :

http://www.evwind.es/2015/01/24/coal-production-drops-in-china/50130

<< 

China recorded its first drop in coal production

>>

( La Chine a enregistré sa première baisse de production de charbon )

 

Quant aux importations elles baissent également :

http://reneweconomy.com.au/2014/chinas-coal-imports-drop-first-time-since-country-became-net-coal-importer-98906

<<                                                                                                   

China’s coal imports drop for first time

>>

( les importations de charbon chutent pour la première fois )

 

Comme en Allemagne , le développement des énergies renouvelables en Chine fait baisser la consommation de charbon :

http://www.gen42.fr/e-on-nouvelle-strategie/

mar 11

Taxe sur le combustible nucléaire en Allemagne

En 2010 , le gouvernement Merkel a institué une série de mesures destinées à améliorer les comptes publics .

Voici ici , un article de l’époque :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/09/01/04016-20100901ARTFIG00480-la-recette-allemande-pour-reduire-le-deficit-public.php

bd5bf44a-b5d9-11df-b667-4342c020168f

<<

Berlin a adopté ce mercredi une batterie de mesures afin d’économiser 80 milliards d’euros

>>

Etaient au menu : une baisse des prestations sociales , une taxe sur les billets d’avions … et entre autres , une taxe sur le combustible nucléaire pour financer en partie les dépenses publiques dédiées à la gestion des déchets nucléaires .

 

Par ailleurs , cette taxe sur le combustible nucléaire avait été mise en place en contrepartie d’un allongement de la durée de vie des réacteurs en service :

http://www.lecho.be/detail.art?a=9596020&n=3020&ckc=1

<<

Introduite en contrepartie d’un allongement de la durée de vie des centrales décidé par le gouvernement d’Angela Merkel en 2010   >>

 

Toutefois , la proposition suivante avait été faite :

http://www.europe1.fr/international/l-allemagne-tourne-la-page-du-nucleaire-564639

<<

le gouvernement pourrait renoncer à cette taxe si les entreprises acceptent une sortie prématurée du nucléaire   >>

Ce qu’ont refusé les entreprises concernées .

 

La mise en vigueur de cette taxe a toujours été l’objet d’un conflit entre l’Etat et les entreprises de production d’électricité nucléaire allemandes , et elle a été contestée devant un tribunal de Hambourg dans un 1er temps .

http://www.nuklearforum.ch/fr/actualites/e-bulletin/impot-allemand-sur-le-combustible-nucleaire-pas-de-protection-juridique

<<

Les exploitants des centrales nucléaires allemandes doivent pour l’instant continuer à payer l’impôt sur le combustible nucléaire introduit en 2011 . La Cour fédérale des finances ( Bundesfinanzhof , BHF ) leur a refusé une protection juridique provisoire

Le tribunal des finances de Hambourg avait donné suite en avril 2014 à des plaintes d’exploitants de centrales nucléaires , et leur avait accordé une protection juridique provisoire jusqu’à une décision définitive du tribunal fédéral constitutionnel et de la Cour européenne de justice    >>

 

Finalement la Cour Européenne de justice ( ECJ ) a décidé que cette taxe était conforme au droit européen :

http://www.powerengineeringint.com/articles/2015/02/top-eu-court-official-delivers-blow-to-e-on-and-rwe-compensation-hopes.html

THUMB_I087822INT1H

<<

The ECJ looks likely to rule that the fuel tax does not violate EU law

>>

( La Cour Européenne de Justice juge que cette taxe sur le combustible ne viole pas les lois européennes )

 

Les entreprises allemandes touchées vont donc devoir continuer à payer cette taxe dans un contexte difficile pour elles : les énergies renouvelables font chuter les prix de gros de l’électricité dans le pays :

http://reneweconomy.com.au/2015/renewables-have-made-power-cheaper-for-german-industry-62396

<<

Renewables have made power cheaper for German industry

>>

( Les renouvelables ont rendu l’électricité moins chère pour l’industrie allemande )

Pour sortir de cette situation , il reste depuis le début , aux dites entreprises la possibilité d’anticiper la fermeture de leurs réacteurs , mais elles ne le veulent toujours pas .

mar 04

Areva : la Bérézina

Areva a annoncé 4,9 milliards d’euros de pertes pour l’année 2014 :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/2015/03/02/areva-va-devoiler-son-plan-de-redressement-apres-des-pertes-records-en-2014-666445.html

areva_salarie

<<

une perte nette record de 4,9 milliards d’euros : ce montant qui est supérieur à sa valeur en Bourse ( 3,7 milliards ) est la conséquence de nouvelles provisions et de la dépréciation de certains actifs .

>>

 

Cette perte représente 59 % du chiffre d’affaires .

La situation n’est pas une surprise après les différents fiascos de l’entreprise .

Donc ;

<<

Le groupe … devra trouver les moyens de renflouer ses caisses , par une augmentation de capital par exemple .

>>

Comment ?                                                                                                                                                                         Le Ministre des finances a déjà annoncé que l’Etat ne mettra pas la main à la poche . Une partie de la solution viendra vraisemblablement de cessions d’actifs .

 

Espérons que les ‘ arrangements ‘ que l’Etat devra trouver ne se traduira pas par une mise à contribution des contribuables par un tour de ‘ passe passe ‘ quelconque .

 

Une piste n’a pas encore été explorée :

les besoins financiers d’Areva pourraient être financés par la CSPE . Ce qui aurait le mérite de mettre à égalité de traitement les différentes sources d’énergie .

Si tous les surcoûts de la filière nucléaire étaient tirés de la CSPE , on pourrait aussi y voir un peu plus clair sur le cout réel du nucléaire en France .

Pourquoi la CSPE serait elle réservée aux seules énergies renouvelables ?

 

Déjà , selon le nouveau PDG d’EDF :

http://www.20minutes.fr/economie/1539479-20150212-patron-edf-mecontent-tarifs-bas-electricite

<<

Le patron d’EDF mécontent des tarifs bas de l’électricité  

« Nous vendons très en dessous de nos coûts de revient » cette électricité nucléaire

                            >>

 

C’est vrai que s’il fallait payer l’électricité nucléaire à son vrai prix …

Alors mettre en plus les surcoûts dans la CSPE …

fév 24

L’objectif peut il être atteint ?

RTE * ( Réseau de Transport d’Electricité ) a publié son rapport annuel pour l’année 2014 .

* RTE est une filiale d’EDF , explications ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/RTE_(entreprise)

Pour télécharger le rapport , aller sur le site de RTE , ici :

http://www.rte-france.com/fr/public/journaliste ( bilan électrique français 2014 )

 

Voici , collectés dans ce document , les grands chiffres :

production d’électricité française : 541 TWh

dont : ( page 15 )

production nucléaire : 416 TWh

fossiles ( charbon , gaz et fioul ) : 27 TWh

hydroélectricité : 68,2 TWh

nouvelles renouvelables : 27,9 TWh ( éolien 17 TWh , solaire 5,9 TWh , biomasse 5 TWh )

solde exportateur : 65,1 TWh

 

pour la 1ere fois en France , l’électricité produite par les nouvelles énergies renouvelables ( donc hors hydroélectricité ) dépasse la production par les énergies fossiles . ( 27,9 contre 27 )

 

Si on analyse un peu ces chiffres , on découvre que :

la production moyenne par réacteur nucléaire français a été de 416 TWh / 58 réacteurs = 7,17 TWh

La production par les nouvelles renouvelables ( éolien + solaire + biomasse ) 27,9 / 7,17 TWh = une production équivalente à 4 réacteurs (arrondi )

La production par les énergies fossiles est également équivalente à 4 réacteurs .

Les exportations représentent la production de 65 TWh / 7,17 TWh = 9 réacteurs ( arrondi )

 

Dans ces conditions alors que la capacité de production par l’hydroélectricité ne peut plus évoluer , la croissance des nouvelles énergies renouvelables ne peut se faire qu’au détriment , soit des énergies fossiles , soit du nucléaire , sinon l’alternative serait d’augmenter les exportations .

 

Le chef du gouvernement confirme l’objectif déjà annoncé : http://lenergiedavancer.com/manuel-valls-2015-sera-une-annee-verte/2015/02/18/

@Claude-TRUONG-NGOC-560x400

<<  le chef du gouvernement a confirmé l’objectif de réduire la part du nucléaire en France de 75 % à 50 % d’ici 2025 dans le mix électrique  >>

Pour y parvenir , sans diminuer la puissance du parc nucléaire , ce qui semble être le cas de l’idéologie dominante , il faudrait que la production totale d’électricité dans le pays augmente jusqu’à 832 TWh ( soit deux fois la production de 416 TWh du parc nucléaire actuel ) .

Il faudrait donc augmenter la production d’électricité nationale de 53 % ! ( 832 / 541 = 1,53 )                                                                                                                                    

En dehors de l’effort d’investissement , que faire de toute cette électricité alors que la consommation nationale stagne ?

 

En fait , pour passer à 50 % de nucléaire dans le mix électrique il faudrait arrêter plusieurs réacteurs nucléaires tout en développant les autres moyens de production .

Mais arrêter plusieurs réacteurs nucléaires et ainsi diminuer la capacité du parc n’est pas dans le programme . Dans ce cas , on voit mal comment réaliser le projet affiché .

fév 16

Electricité au Royaume Uni : baisse de la production par le nucléaire et le charbon , hausse des renouvelables

drax_power-1303pei

http://www.powerengineeringint.com/articles/2015/01/renewables-rose-and-coal-power-fell-in-2014-uk-report.html

<<

In the twelve months to the end of December , levels of coal fired generation fell 23 per cent from the previous year due to a 10 per cent decrease in installed coal capacity and lower gas prices in the summer months , which made gas-powered generation more economically viable

The fall in coal-fired generation came despite a 9 per cent year-on-year drop in the levels of nuclear output

Offsetting the reduced levels of nuclear and coal output was a 19 per cent rise in levels of generation from renewable plants

>>

( En 12 mois , la production d’électricité par le charbon a chuté de 23 % par rapport à l’année précédente grâce à une baisse de 10 % de la puissance installée des centrales à charbon et de bas prix du gaz durant l’été qui ont rendu la production par le gaz plus rentable

La chute de la production d’électricité par le charbon est survenue en dépit d’une chute de 9 % de la production nucléaire

La compensation des réductions de la production par le nucléaire et par le charbon a été effectuée grâce à une augmentation de 19 % par les énergies renouvelables )

 1332-EWEA-USE

La montée en puissance des renouvelables produit le même effet en Allemagne et au Royaume Uni :

http://www.gen42.fr/il-est-grand-temps-de-tordre-le-cou-aux-fantasmes/

Selon l’Expansion , ci-dessous ; le retour du charbon en Allemagne est un mythe français

http://energie.lexpansion.com/energies-fossiles/le-retour-du-charbon-en-allemagne-un-mythe-francais_a-31-8251.html

<<

La part du charbon dans la production électrique est donc restée relativement stable depuis les années 2000 . Elle a un peu diminué , en passant de 49 % en 2003 à 44 % en 2012

>>

 

Et puis , au niveau Européen , la situation est identique :

http://www.powerengineeringint.com/articles/2015/02/highest-rate-of-eu-fossil-power-plant-closures-since-2009.html

<<

Utilities in Europe closed more coal and gas-fired power plants last year than any other year since at least 2009

EU power companies shut 13 GW of fossil capacity last year , and added 8 GW of new coal- and gas-fed generation .

EON SE , Germany’s biggest utility, retired 3.3 GW of capacity last year

>>

( L’Europe a fermé plus de capacités de production d’électricité avec le charbon et le gaz l’année dernière qu’elle ne l’a fait depuis 2009

Les entreprises européennes ont fermé 13 GW de capacité de production par les énergies fossiles l’année dernière et en ont ajouté 8 GW

EON , la 1ere entreprise allemande a retiré 3,3 GW de capacité l’année dernière

                            >>

 

Donc en Europe , pour la production d’électricité avec les centrales à énergies fossiles , les retraits nets du service ( 13 GW – 8 GW ) ont été de 5 GW durant l’année 2014 .

 

Curieusement , certains de ceux qui font profession de nous informer insistent toujours sur les nouvelles unités mises en service dans les énergies fossiles en oubliant de mentionner les retraits . Cette façon de procéder a pour conséquence de faire croire qu’en Europe , en particulier en Allemagne ou au Royaume Uni , les capacités de production dues aux énergies fossiles ne font qu’augmenter pour complémenter la croissance des renouvelables et compenser le déclin du nucléaire , ce qui ne correspond pas à la réalité .

 

fév 14

Nucléaire : les fissures des réacteurs belges beaucoup plus nombreuses qu’on le pensait

Centrale de Doel

Centrale de Doel
Par Rafaël Delaedt (Arafi) (Travail personnel)
[CC BY-SA 2.5 http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5]
via Wikimedia Commons


Cet article apporte de très mauvaises nouvelles. Et pourtant on peut difficilement imaginer qu’il soit exagérément pessimiste vu la source (RTBF, la TV publique belge).

Ces fissures pourraient concerner 430 réacteurs dans le monde. Notre dépendance excessive envers le nucléaire s’avère avoir été un choix fâcheux, pour ne pas dire gravissime.

RTBF : Doel et Tihange sont plus endommagées que ce qui était annoncé

Articles plus anciens «

» Articles plus récents